Refuser les compteurs linky

Les compteurs linky tentent de s’imposer en France pour remplacer nos compteurs électriques.

Voici un petit reportage nous montrant des centaines de raisons pour les refuser et s’opposer à leur installation dans nos maisons.

« Take back your power » un reportage édifiant traduit en français.


 

En France ça s’appelle LINKY https://fr.wikipedia.org/wiki/Linky
Et 80% des foyers en seront équipés d’ici 2020, cela commence en…2016.
Cela fait partie du package « « transition énergétique pour la croissance verte » ».
C’est une petite boite verte, toute mignonne, pour de l’énergie « green ».

La résistance s’organise grâce au Collectif Stop Linky, aidons les à nous protéger.

 

Une méthode simple et légale pour faire obstruction localement au déploiement de ces compteurs :

1°) Se rapprocher de votre association locale d’opposants aux « compteurs intelligents » afin d’obtenir leur consentement pour constitution de partie civile en cas de procédure judiciaire engagée suite à une plainte que vous déposeriez dans ce cadre. Cette association devrait également pouvoir vous renseigner sur la période prévue pour le déploiement des compteurs sur votre commune et vous conseiller sur le refus des nouvelles conditions contractuelles que votre fournisseur ne devrait pas manquer de vous envoyer…

Constitution d’un « comité de vigilance » à l’échelle de votre immeuble, quartier, village, afin d’identifier les premières interventions des sociétés mandatées pour effectuer les échanges.

2°) Dès la première tentative d’accès d’un opérateur sur un compteur situé à l’intérieur d’une propriété privée, Photo/vidéo du véhicule et de sa plaque.
Éventuellement (mais délicat) NEUTRALISATION « soft » DU VÉHICULE : clé de contact « envolée » ou véhicule « inopportunément » garé.

3°) Demande d’intervention immédiate des autorités locales de police ou de gendarmerie pour constatation du flagrant délit.

4°) PHOTO/VIDÉO DE L’AGENT attestant de sa position sur les lieux sans autorisation du propriétaire/locataire. (Pas d’intervention physique sur la personne, sauf en réponse à une agression de sa part)

5°) Dépôt de plainte : violation de propriété, tentative d’effraction, tentative de vol.

La multiplication de ces plaintes et le coût engendré pour ces sociétés devraient « freiner » le mouvement, les procureurs ne pouvant pas les rejeter systématiquement d’un revers de main (certains sont certainement encore honnêtes. Mais si… puisqu’on vous le dit !).

La résistance s’organise. Voici une action collective à laquelle vous pouvez vous associer :

https://linky.mysmartcab.fr

Il vous en coutera 48 € en vous inscrivant jusqu’au 8 avril 2018.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.