Ecosia le moteur de recherche écolo

Ecosia logoUne idée innovante : participer à la replantation en utilisant son moteur de recherche.

Il n’existe aucun capteur de CO2 plus efficace qu’un Arbre. C’est pourquoi Ecosia choisi la reforestation comme moyen d’agir contre le changement climatique. Imaginez que vos recherches quotidiennes sur Internet fassent automatiquement pousser de nouveaux arbres dans le monde.
Avec Ecosia cela devient possible. Comme la majorité des moteurs de recherches, en plus des résultats de recherche, nous proposons des annonces publicitaires. C’est leur partenaire Bing qui fournit ce contenu et à chaque fois qu’un utilisateur clique sur une annonce, nous gagnons un
peu d’argent. Ce qui différencie Ecosia, c’est qu’ils investissent un minimum de 80% de notre
bénéfice dans des projets de reforestation. Une simple technologie, utilisée par des millions de
personnes au quotidien, devient ainsi un outil pour le changement positif de notre monde.

Refuser les compteurs linky

Les compteurs linky tentent de s’imposer en France pour remplacer nos compteurs électriques.

Voici un petit reportage nous montrant des centaines de raisons pour les refuser et s’opposer à leur installation dans nos maisons.

« Take back your power » un reportage édifiant traduit en français.


 

En France ça s’appelle LINKY https://fr.wikipedia.org/wiki/Linky
Et 80% des foyers en seront équipés d’ici 2020, cela commence en…2016.
Cela fait partie du package « « transition énergétique pour la croissance verte » ».
C’est une petite boite verte, toute mignonne, pour de l’énergie « green ».

La résistance s’organise grâce au Collectif Stop Linky, aidons les à nous protéger.

 

Une méthode simple et légale pour faire obstruction localement au déploiement de ces compteurs :

1°) Se rapprocher de votre association locale d’opposants aux « compteurs intelligents » afin d’obtenir leur consentement pour constitution de partie civile en cas de procédure judiciaire engagée suite à une plainte que vous déposeriez dans ce cadre. Cette association devrait également pouvoir vous renseigner sur la période prévue pour le déploiement des compteurs sur votre commune et vous conseiller sur le refus des nouvelles conditions contractuelles que votre fournisseur ne devrait pas manquer de vous envoyer…

Constitution d’un « comité de vigilance » à l’échelle de votre immeuble, quartier, village, afin d’identifier les premières interventions des sociétés mandatées pour effectuer les échanges.

2°) Dès la première tentative d’accès d’un opérateur sur un compteur situé à l’intérieur d’une propriété privée, Photo/vidéo du véhicule et de sa plaque.
Éventuellement (mais délicat) NEUTRALISATION « soft » DU VÉHICULE : clé de contact « envolée » ou véhicule « inopportunément » garé.

3°) Demande d’intervention immédiate des autorités locales de police ou de gendarmerie pour constatation du flagrant délit.

4°) PHOTO/VIDÉO DE L’AGENT attestant de sa position sur les lieux sans autorisation du propriétaire/locataire. (Pas d’intervention physique sur la personne, sauf en réponse à une agression de sa part)

5°) Dépôt de plainte : violation de propriété, tentative d’effraction, tentative de vol.

La multiplication de ces plaintes et le coût engendré pour ces sociétés devraient « freiner » le mouvement, les procureurs ne pouvant pas les rejeter systématiquement d’un revers de main (certains sont certainement encore honnêtes. Mais si… puisqu’on vous le dit !).

La résistance s’organise. Voici une action collective à laquelle vous pouvez vous associer :

https://linky.mysmartcab.fr

Il vous en coutera 48 € en vous inscrivant jusqu’au 8 avril 2018.

Ces légumes qui poussent sans eau

Faire pousser des légumes sans pesticides, on savait déjà que c’était jouable et une filière s’est déjà organisée pour de tels produits. Mais les faire pousser sans une goutte d’eau, ça semblait mission impossible. Pourtant, c’est ce que fait Pascal Poot à longueur d’années, même en temps de sécheresse. Les scientifiques agronomes en sont stupéfaits.

Pascal Poot cultive ses trois hectares près de Béziers. Son secret : bannir tout ce qui est artificiel et revenir aux sources de l’agriculture, faire comme du temps où les paysans ne disposaient ni de pesticides, ni de savants systèmes d’irrigation, ni d’aucun produit chimique.

« Depuis trente ans, j’ai commencé à faire de la sélection moi-même et à faire en sorte que les plantes apprennent à résister par elles-mêmes aux maladies. Et ça marche. »

Grâce à cette méthode vieille comme le monde, Pascal Poot n’a même plus besoin d’arrosoir. Canicule ou pas canicule, il ne verse pas une goutte d’eau sur ses terres. Il ne fait que planter des graines… et revenir trois mois plus tard pour la cueillette.

« Je fais exprès de ne rien faire du tout. Je ne fais jamais rien. »

En plus, ses légumes sont et d’une excellente qualité gustative. Un exemple à suivre.

France TV est allé à la rencontre de ce paysan autodidacte qui bluffe tant le monde agricole.

Visionez ce reportage diffusé sur France 2 !

Vraiment impressionnant. Et le plus beau dans cette histoire, c’est l’humilité de Pascal Poot qui ne s’en cache pas : il n’a rien inventé et fait juste confiance à la nature !

Défendons notre droit à accoucher à domicile AVEC UNE SAGE FEMME !

Adressée à Au gouvernement françaisSages Femmes

Défendons notre droit à accoucher à domicile AVEC UNE SAGE FEMME !

par Mouvement pour l’accouchement à domicile accompagné d’une sage femme
[cryout-button-color url= »https://www.change.org/p/d%C3%A9fendons-notre-droit-%C3%A0-accoucher-%C3%A0-domicile-avec-une-sage-femme » color= »#47AFFF »]Signez la pétition[/cryout-button-color]

Contre l’invasion électromagnetique : Appel à mobilisation contre le compteur Linky

NDLR : nous vous présentons ici un article de Annie Lobé à toutes fins utiles. A vous de vous faire votre opinion. Ces opinions n’engagent en rien la rédaction de Vivre Libre.


 

La loi de transition énergétique, qui sera votée « avant l’été 2015 », prévoit de rendre obligatoire le Linky, un nouveau compteur électrique qui émet des radiofréquences, sous peine d’amende de 1.500 euros.

Les radiofréquences qu’émet le Linky sont classées « cancérogènes possibles » depuis le 31 mai 2011 par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS.Après l’installation d’un compteur Linky, tous les appareils électriques ré-émettent ces radiofréquences sur une distance de 2,50 mètres.(voir la vidéo de mesures réalisée par l’association Next-up, en ligne sur
http://www.santepublique-editions.fr/loi-de-transition-energetique-linky-3-mois-de-sursis-pour-les-victimes-c.html#videonext).

Si la loi de transition énergétique est adoptée en l’état par les députés et les sénateurs lors de son deuxième examen « avant l’été 2015 », personne ne pourra échapper aux radiofréquences.

De plus, le système Linky prévoit que des « opérateurs d’effacement » éteindront à distance nos appareils électriques pour lisser les « pointes » de consommation. Mais cette non-consommation ne diminuera pas nos factures, ce sont les « opérateurs d’effacement » (des sociétés privées) qui s’en mettront « plein les poches » selon l’expression toute crue utilisée en séance par un sénateur UMP le 18 février 2015.

La presse reste muette sur le sujet alors que 2.500 journalistes ont reçu par mail, entre le 3 février et le 3 mars 2015, des informations détaillées sur les raisons supplémentaires de ne pas déployer 35 millions de compteurs Linky en France :

– l’augmentation des cas d’électro-hypersensibilité
– la surveillance, à distance et en temps réel, de l’activité des occupants des logements
– l’augmentation de 10 à 20 % de la consommation mesurée (et facturée), car le compteur Linky mesure la consommation réelle des appareils électriques munis de moteur, comme le lave-linge, l’aspirateur, les robots ménagers, l’outillage pour le bricolage, les ventilateurs, les climatiseurs, les pompes à chaleur, les appareils munis de tranformateurs et/ou de batteries rechargeables -téléphone portable, ordinateur fixe et portable, imprimante, scanner, hifi, etc.

(Tous les appareils électriques sont munis de moteurs, à l’exception de ceux qui produisent de la chaleur au moyen d’une résistance : radiateur, ballon d’eau chaude, four, plaque de cuisson, grille-pain, bouilloire, fer à repasser.)

Quant aux ampoules basse consommation fluocompactes, dont le Cosinus Phi est de 0,5, leur consommation mesurée (et facturée) va doubler. De plus, il faut savoir qu’après avoir été rendues obligatoires, ces ampoules sont d’ores et déjà interdites au niveau mondial à l’horizon 2020 par la Convention de Minimata, signée le 19 janvier 2013 à Genève par 140 Etats dont la France, en raison de leur teneur en mercure.

Tout ce qu’il faut savoir est en ligne sur le site http://www.santepublique-editions.fr

Voici des idées d’actions à mettre en oeuvre avant l’été 2015 afin de faire pression sur le gouvernement et sur le parlement pour qu’ils renoncent au déploiement du compteur Linky (le mode d’emploi détaillé de chaque action est en ligne sur le site http://www.santepublique-editions.fr)

1. Transférer ce mail à tout votre carnet d’adresses pour alerter un maximum de personnes avant le prochain réexamen de la loi de transition énergétique, en demandant à vos correspondants de transférer eux aussi le mail à tout leur carnet d’adresse, afin de créer une chaîne d’information par mail. Il faudrait que toute personne qui dispose d’une adresse mail en France reçoive cette information avant le 15 mai 2015, puisque la presse n’en parle pas.

2. Signer et faire signer la pétition contre le compteur Linky et l’envoyer à Madame Ségolène Royal, ministre de l?Ecologie et de l’Energie. (Il est certes facile de cliquer sur une pétition en ligne, mais l’impact sera plus fort si des milliers de pétitions « papier » lui parviennent chaque matin par la poste.)

3. Prendre rendez-vous avec votre député et votre sénateur pour leur apporter des informations et leur demander de déposer des amendements contre le système Linky lors de l’examen de la loi en deuxième lecture.

4. Envoyer en quelques clics un mail à tous les députés et sénateurs (le mode d’emploi et toutes les adresses mail sont en ligne sur www.santepublique-editions.fr)

5. Envoyer un mail ou une lettre à François Hollande. L’envoi du courrier au président de la République est gratuit (franchise postale).

6. Demander aux journalistes des médias que vous lisez ou auxquels vous êtes abonné-e de révéler sans délai toutes les informations disponibles sur les nombreux inconvénients du Linky.

***

Dans un premier temps, l’obligation du compteur Linky s’appliquera à tous les bénéficiaires des minima sociaux et à ceux qui procéderont à une rénovation thermique de leur logement. L’obligation sera ensuite étendue par voie d’ordonnance aux autres catégories de population.

C’est maintenant qu’il faut manifester notre opposition au Linky !

Merci de bien vouloir diffuser largement cette information autour de vous.

Bien sincèrement à vous,

Annie Lobé
Journaliste scientifique indépendante
http://www.santepublique-edtions.fr

SantéPublique éditions
20 avenue de Stalingrad
94260 FRESNES

info@santepublique-editions.fr
2 pièces jointes :

– ALTERNATIF bien-être : conseils pratiques pour se protéger des ondes
http://www.santenatureinnovation.com/dossiers/ABE-dossier-mai-104.pdf
– fiche technique Mesures_CQFD sur le CPL (Courant Porteur en Ligne) couplé au compteur LINKY obligatoirement.

http://www.npa-ariege.org/spip/IMG/pdf/cpl_fiche_technique_2014.pdf

Marc CENDRIER
Chargé de l’Information Scientifique Tél. : 33 1 47 00 96 33
Permanences téléphoniques :
– le matin entre 8h00 et 9h00 (sauf samedi et dimanche matin)
– le soir entre 21h00 et 22h00